ses curés avant la Révolution   



 

 

CURÉS DE   VILLEMUR 

 

AVANT  LA REVOLUTION

 

Etat provisoire

 

Cette liste  a été établie à partir d’un rapide survol des registres paroissiaux de Villemur.

A Ce titre elle constitue un état provisoire qui demandera vérification, reprise minutieuse des données, l’étude d’autres sources (AD Tarn-et-Garonne, Diocèse de Montauban) 

 

plusieurs difficultés se présentent :

 

-         les premiers repérages au début du XVII° présentent quelque difficulté particulière, car la fonction n’est soit pas indiquée, soit pas bien lisible (recteur, vicaire prêtre obituaire –  abréviations des fonctions).

 

De plus les mêmes patronymes ou membres d’une même famille vont se retrouver, plusieurs prêtes proviennent des même familles (bien souvent villemuriennes, notamment en ce qui concernent les vicaires et prêtre obituaires).

 

Les prénoms n’étant  que rarement indiqués, les signatures pouvant parfois être proches, il n’ a pas été toujours loisible de procéder à d’attentives et rigoureuses identifications:

 

les Béringuier : le curé et un autre prêtre obituaire quelques années après, les 2 frères Cazes vicaires simultanément (jean le jeune), d’Andrieu, et aussi André Rivière qui semble avoir exercé des fonctions successives à Villemur (vicaire), Varennes (recteur), puis Villemur (recteur).

 

ainsi, Pierre Pendaries qui est décédé le 28 octobre 1739 à 73 ans, inhumé le 29. Présent Antoine Pendaries, curé de Villebrumier  (il l’est en 1703)   mort 19 nov 1768 à 76 ans (cf Camille Daux).

 

Il conviendrait de suivre le registre des obsèques, plusieurs de ces prêtres sont morts à Villemur. Il conviendrait aussi de voir les noms portés sur les registres des paroisses voisines (cf délivrance des actes de baptême pour mariage et autorisation, notamment pour les années absentes des registres paroissiaux de Villemur , et obsèques de prêtres ou de notables rassemblant les prêtres du voisinage).

 

-         à côté des prêtres vicaires, il y a   les prêtres « obituaires » et « habitués ». Il n’est pas rare que tel ou  tel change de catégorie selon les signatures, ex : Darcy (prêtre obituaire de nombreuses années), Ichery, Benech (pr. habitué 1733)

 

-         certains curés sont restés une bonne part de leur vie à Villemur : le premier connu Dandrieu,  Maignes (40 ans)

 

 

BERINGUIER

1611

Paris 1617

Blancal 1617

Miquel 1617

 

D’ANDRIEU

1625- 1652

 

Bonafous 1626-fev1635

Trémolières 1625-mai 1651

Bousquet 1625

Rivière 1632-40

Gombert 1637

Beringuier 1648—juillet 1652

Vic 1654

Jean  Cazes comm juillet 1651 – nov 54-juin 1656

Cazes son frère

Amblard 1649- août 1651- juin 1652, et sept 1653

Amillely comm septembre 1654

Foures 1651-1652

Alexis Trémolières doyen des prêtres obituaires (1653)

Louis Brenguier

1636-59

 

Pong 1635 Le Born ?

 

Charrue rect Mgnanc1654

André

RIVIERE 

1653-1655

Louis Juery vic juillet 1656

Amielly

Rivière est porté recteur de varennes le 2 dec 1650

DESINOCENS

Recteur 

Doct en thie

1655-1660 ? 67>

Louis Juery vic juillet 1656 –avril 1656

Amielly 1656  – 1659

Bernard Dassier vicaire mars 1659

Gascon 1660

Degrange 1659- 11 juin obs dernier

Marty 1660- 1661

 

André rivière marqué en 56

DELERIS

1667-1673

 

Les cahiers de l’AVH

Indiquent

1633-1669 ??

Matha vic juillet 1662—1667

Darcy 1667-juin71

Darrieux comm  sept1665-70

Massot 1767- fin 1676

D’Unal juillet 1670- 1672

Pendaries vic (Stes Ec) juin 1672- 1673 ; 1676

Malrous (commenc) sept 1673 ; nov 73 ; fin juin 1676

Arquié nov 73

Verdié avril 1675

 

BONE

1675-1683

Darcy 75- fin juin 1680

en dec 82 apparaît : pr. obituaire, id 83.

Massot 75 fin juin 76

Malrous 75- fin juin 76

 

Chatelaing commen juin 1676 – fin juin 1678

Pendaries 1675-81

Savières vic août 1678 –dec1683 ; 85

Verdier 1679-1683

Rohen vic commenc sept 1680 – à juillet 1681

 

Etienne Darcy obituaire 1682-85

Pierre Brucelles obituaire -1685

 

Etienne

SOULATGE

août 1685-1693

Busguet janv 1686 commenc ; 1692

Savières 1685- fin août 86 vic,

Savières : pr seulement 1687 et 1688, vicaire 1692

Bernier commec sept 1686

Domengoy ?? vic  juillet-sept- 1686 comm ;

F. Grifoul janvier 1688 ; fin 88

Verdier  pr seulement

1688

Darcy vicaire 1692

Etienne Darcy obituaire 1685-88

Pierre Brucelles obituaire –1685 ;

 

 

 

Guillaume

CHARRON

1693-1701

 

commenc 1er juillet 1693;

+ à Villemur à 47 ans le 2 dec 1701, inhumé le 3 dans le chœur de l’église (pas de trace d’acte en 1701)

obsèques faites par le vicaire forain [NDLR i.e. doyen] 

J. Magniau, curé de Varennes

Busquet 1693 au 22 juin 1694 et 10 nov 94 ; janv 98

Pendaries vic dec 1893-1701

Savières 1693

Vieusse du 23 juin 1694 ;

Semble absent du 3 juin 95 à sept 96 ; vic à nouveau sept 1696

Duboys vic en mai 1696 seulement

Costes vic 1700 jusqu’au 5 juin 1700 ;

 

Doustin 1700-01

Darcy vic 1700 oct (1 acte) ;

Busquet pr dec 1700 (2 actes) ;

Ygon de juin 1701

Darcy obituaire 1693-1701

GARGUY

mai 1702

Busguet 1702 absent au sept 1704

Pendaries 1702 -05

Costes août 1704 -05

 

Darcy obituaire 1702-

SAINT SARDOS

1719-1722

 

Les cahiers de l’AVH

Indiquent

1723>

 

Pendaries janv 1719 ;24

Albergne janv 1719 (seul acte)

Ichery mars 1719-24

Benench 1719-24

Benech pr habitué janv 1719 ;20 ;

DELBOY

1724

Pendaries vic 1724-27

Benech vic 1724-27

Ichery 1724 pr,25

Bremond vic avril 1725 (acte isolé p 118), vic fev 1726 ;1727

 

BLANQUOS ??

Août 1728

Benech vic 1728-1731

Pendaries vic 1728- 1731

Bremond vic 1728- 1731

Ichery 1728 (1 acte), 1731 (1 acte),

 

 

MAIGNES

Sept 1731-1770

 

Les cahiers de l’AVH

Indiquent

1637-1667 

Benech 1731- début 1732 ; 1734 -1740

Pendaries 1731-1734

Bremond vic 1731 -  fev 1734

Benech juillet 1734 & dec

Périès janv 1737-39

Viguié janv 1760-1771

Malpel janvier 1760 -64

Sarraut 1761-1676

Rouère 1762 ?

Malpel 1765-1770

Baldou 1766-67

fr JB Desclassan 1767-70

Poymiro mai 1771

Gay pr vic nov 1775

Sarraut mai 1771

Castel prébendé 1771

Agar vic 1774-75

Benech pr habitué 1733-

 

Mulot 1671 archipr de Roquemaure

Seguret vic Bgx 1767

 

Lasallle 1761 

ROUÈRE

1774-1791

prêtre réfractaire

déporté

 

Les cahiers de l’AVH

Indiquent

1776-1796 ??

Cassaignau janv 1781

La Clavère janv 1781

Soubirane  sept-oct 1788

 

DELBOUIS

5 juin 1791

prêtre constitutionnel

à son tour déporté

Combedouzou, vicaire de

Stes Esacriettes1790-juin 1791

texte prise possession in délibération

ROSIÈRES

mentionné état diocèse Montauban 1799

 

 

 

 

 

 

 

 

Antoine

PEYRUSSE

religieux, ancien feuillant, prêtre constitutionnel,

marginal, extrémiste  pendant la terreur,

Responsable de l’incarcération des otages villemuriens qui étaient adversaires de la révolution

(cahiers  AVH)

 

 

Jean-Bptiste-François DAIRIÉS

premier prêtre concordataire

 22 mars1803

 

 

 

 

Les cahiers de l’AVH « les Eglises de Villemur »,  2007,  p. 70  présentent une liste de prêtres pour cette période, sans précision de fonctions.

  

*************

    

Consorce de Villemur

 

« La consorce de Villemur[1] fondée par M. de Bertier (1652-1674) pour les prêtres de la ville et de la juridction. Les places sont à la nomination de Mgr. Elle n’est actuellement, en 1799, composée que de M. le curé et de 2 vicaires, son revenu est de 1400 livres » cf état du diocèse de Montauban en 1799.

La consorce est une fraternité de prêtres, appelée dans d’autres régions « prêtres-filleuls » ou « prêtres-fils-natifs », était une simple association de prêtres n’ayant reçu aucun bénéfice de cure, de chapellenie ou de vicariat, gérant en commun les obits et fondations pour les âmes du Purgatoire et se partageant les messes à dire et les revenus qui leur étaient attachés. Elle comprend les prêtres de la ville, ceux qui ont charge canonique, mais aussi d’autres, originaires du lieu, sans ministère régulier, sinon de célébrer les sépultures ou les messes pour les défunts (fondations de messes).

Plusieurs prêtres de Villemur signent un acte comme consorciste (et non vicaire, même si on les retrouve en un autre temps dans cet état et fonction). Prêtres de Villemur, dont les familles sont connues : Etienne Darcy , Pendaries, Benech, Dèzes

Sevène[2] évoque la création de la consorce de Villemur, en 1671  juqu’à sa disparition en 1791 –cf p 62.



[1] Source :  Etat du diocèse en 1790 à la fin de l’ancien régime - provient du document utilisé durant tout son épiscopat Mgr le Tonnelier de Breteuil, sn vade mecum , études de Camille Daux

[2] Sevène page 62 : le clergé paroissial de Saint Michel, composé du recteur et de 2 vicaires, était devenu insuffisant à cause des soins qu’exigeait l’instruction des nouveaux convertis. Le conseil général de Villemur en sa séance du 8 mars 1671, avait délibéré de demander à l’Evêque l’établissement d’un collège de prêtres  [NDLR entendre en toute hypothèse, fraternité de prêtres] originaire de la localité. Cette démarche d’abord froidement accueillie, ne tarda pas à être exaucée. Le 26 avril 1676, les consuls et le syndic renoncèrent en faveur de la mande [ou NDLR mense ?? ]de ce collège au droit qu »’ils avaient de conférer des obits et le conseil général lui attribua une rente annuelle de 40 livres. Il se perpétua jusqu’à la révolution et devint vacant en 1791, par suite du refus de prêter le serment civique des deux prêtres qui l’occupaient alors, MM. Dèze et Viguier [cette indication d’ Amédée Sevène - ayant pour source la délibération du 29 août 1791 – ne semble pas correspondre à celle de Camille Daux selon son état du diocèse de Montauban en 1799].

 

 


© 2017 CT