paroisse de La Vinouse   



 

 

 LA  VINOUSE

 

Eléments pour une histoire de La Vinouse 

 

Toponyme dérivé de vinum + osa : le vin (vinifère, vineux) - de Vinosa 1318

titulaire  de l’église : Notre-Dame de l’Assomption – Beata Maria Vinosa

église et paroisse, annexe de Montdurausse, au XIXe siècle rattachée à Verlhac

Une église située au nord de la commune

Patron : l’Evêque de Montauban : P. Gayne indique que la nomination dépendait – dans un temps plus ancien ? - du prieur de Monclar.

La dîme est prise par l’Evêque de Montauban [1/2] et par le curé [1/2]

Commune avec Puylauron en 1790, rattachée à Verlhac en 1810.

 

Le ruisseau du Nadalou séparait les communautés de Verlhac et de la Vinouse.

 

Un château : porté sur la carte de Cassini.

 

En 1272 le saisimentum fait mention de la paroisse de La Vinouse  sise dans la bastide du Bourguet, comme appartenant au roi. Le premier seigneur connu est en 1480 noble Jean-Guillaume de Guillemy, seigneur de Belmontet… Les Comarque sont aussi co-seigneurs du Bourguet.

Bastide disparue. Une exploitation agricole s’y est établie.

 

 La Vinouse et Bourguet sont des annexes de la baronnie de Villemur en 1319 (cf. A. Sevène p. 16), comptée dans la vicomté de Villemur en 1596 (id. p. 42)

La Vinouse est intégrée dans le consulat de Villemur  dans la première moitié du XVII° siècle (les consulats de Puylauron et La Vinouse intégrés perdent leur autonomie pour ne devenir que de simples paroisses) – (Sevène, p. 74).

 

Les seigneurs de La Vinouse

-Les de Roux seigneurs de La Vinouse (première mention avec Baptiste Roux fils de Islande du Bousquet) en 1553. Cette famille reste en possession jusqu’en 1763.

-Pierre de Comarque seigneur de La Vinouse et co-seigneur du Bourguet.

-Les Rouffiac sont barons de Verlhac et seigneur de La Vinouse et d’Aniès au moment de la Révolution.

 

L’église

Celle-ci s’élève au-dessus de la vallée du tescou

-une première église d’avant 1271

-l’église reconstruite après les guerres de Religion à la fin du XVIIe siècle

« bâtie en grande partie en terre – seule la façade ouest est entièrement en briques. De plan rectangulaire, couverte d’un plafond en lattis. La porte en anse de panier est située oà gauche et précédée d’un auvent. Le mur occidental est surmonté d’un clocher-mur à baie unique » (P. Gayne)

 


© 2016 CT