Mesures Villemur   



 

 

Les mesures

 

On sait la complexité à déterminer leur valeur et équivalences des mesures.

Les historiens les produisent, sans toutefois correspondre toujours entre eux (ainsi Sevène[1] et Peyre[2] pour Villemur et sa région, Rossignol[3] pour Salvagnac et les villages alentour ; Entre-nous de Villebrumier n°59, mesures anciennes).

Les sources sont connues : les compoix, livres terriers, les registres notariés, les livres de raison.

 

Un ouvrage récent nous a paru présenter suffisamment d’autorité par l’étendue de son étude, et la maîtrise de son étude, notamment par la confrontation  et comparaison d’études et publications

antérieures[4]. Ce sont ces mesures présentées que nous retenons :

 

 

Sources :

Abel Poitrineau et collaborateurs,

Les anciennes mesures locales du Sud-Ouest d’après les tables de conversion,

Publications de l’Institut d’Études du Massif-Central

(Centre d’histoire des entreprises et des communautés),

Faculté des lettres et sciences humaines de l’Université Blaise Pascal, Clermont II, 1996.

 

Voir aussi : Jean Le Pottier, Directeur des ADHG, compoix, contrôle des actes et insinuation, mesures agraires – les Archives foncières – Histoire et utilisation dans le Midi – 1 / l’Ancien Régime, Supplément de la Lettre des Amis des Archives de la Hte-Gne du 19/02/2012, Petite Bibliothèque n° 179[5]

 

 

Mesures de Villemur

 

surface

Arpent ou éminée[6] = 576 perches²

Arpent = 4 rases  ou pugnères

Arpent = 32 boisseaux

Arpent = 441 lattes ou perches²

Arpent :58, 5999 ares [58,6]

Rase : 13, 65 ares

Boisseau : 1,83 are

Latte : 0,13 are

longueur

Canne[7]

1 canne = 8 empans

1 empan =  8 pouces

 

1 canne  = 6 pieds

Pied = 12 pouces

Pouce = 12 lignes

Canne : 1,82259 m [1,823]

Empan :  22,7 cm

Pouce : 2,8 cm

 

Pied :  0, 30 m

Pouce : 2, 50 cm

Ligne : 0, 20 mm

Toise = 6 pieds

Toise : 1 , 82 m

 

 Mesure de Villaudric

Surface

Arpent ou éminée = 432 perches²

Éminée = 4 pugnères

4 pugnères = 32 boisseaux[8]

 

Arpent :42, 67 ares  

pugnère : 10,667 ares [10,70]

Boisseau : 1, 333 are

Perche : 0,10 are

 

                    Les distances entre villages en 1820[9]

 

Villemur :  Le Born (1, ¼ h) ; Magnanac (1/2 h) ; Varennes et Le Born (3/4 h) ; Villematier (3/4 h)  Bondigoux (3/4 h) ; La Magdelaine (1 h ¼) Sayrac (1 h).

 

Le Born :  Varennes (1 h ) ;  Tauriac (3/4  h) ; Montvalen 1 h (tous les chemins sauf celui de  

Villemur sont très difficiles).

 

Bondigoux : Layrac (1/4 h) : Le Born (1, ¼ h) ; Montvalen (1 h 30).

 

Layrac : Montvalen (1 ¼ h).

 

Mirepoix : Layrac (entre ¾ h et 1 h)  Roquemaure (1 h).

 

Magnanac : Sayrac (3/4 h) ; Villematier (1/4 h).

 

Sayrac : Villaudric (1/2 h) ; Magnanac et Villematier (3/4 h, les communications sont    faciles).

 

 



[1] Amédée Sevène, Notice sur Villemur.

[2] Marcel Peyre, Villemur du passé au présent. Equivalences, p. 25, 42

[3] Elie Rossignol, Canton de Salvagnac, p. 69

[4] Domergue –métrologie du département de la HG anciennes mesures usitées dans ce département, comparées aux nouvelles mesures, Toulouse, Lebon, 1839 ; Tables de comparaisons entre les mesures anciennes et celles qui mes remplacent avec leur application et leur usage, pour le département de la Haute-Garonne, Toulouse, Vve Gouladoure, an X ; J. Forien de Rochesnard, les poids de Languedoc et du Roussillon, 86° congrès des soc. Savantes, sec Archéologie, 1961, 199-338 ; G Frèche, Toulouse et la région Midi Pyréées au siècle des lumières vers 1670-1789, prix, monnaie, métrologie ; A Macabey Poids et mesures du Languedoc et des provinces voisines – Toulouse Paul Dupuy, 1953.

[5] Mesures agraires pour chaque communauté d’habitants :

- mesures de Villemur :  Canne de Villemur ; perche ou latte de 16 empans.  Arpenrts de 441 lattes ou perche carrée [58,59 ares]. Arpent de 4 razées – razée [14,64 ares] de 8 boisseaux – boisseau [1,83 are]  de 13 perches² et 35/32° [0,132 are].

-mesures de Villaudric : Canne supposée de Toulouse, perche de 14 empans. Éminée  de 432 perches² [43,08 ares]. Éminée de 4 pugnères [10,77 ares]  de 8 boisseaux, le boisseau  [1,34 are] de 13 perches² et demi  [0,098 are]

[6] L’arpent de Villemur se divise en 4 Razes, de 8 boisseaux chacun [soit 441 lattes].

[7] La canne de Villemur se divise en 8 empans de 8 pouces et 64 lignes chacun. La canne de Villemur s’applique aussi à Villebrumier sauf à Varennes et Puylauron  où elle fait  1,8046 m. A Orgueil on parle aussi d’éminée : (1 éminée = 56,6022 ares), celle-ci se divise en 4 razées, la razée en 8 boisseaux.

[8] A Villaudric l’éminée se divise en 4 pugnères  de 8 boisseaux chacun. Le boisseau se divise en 13 perches.

[9] ADT, Enquête, 1820. Enquête de l’Archevêché demandant notamment  aux curés d’indiquer la distance de l’église et des paroisses limitrophes et la nature de chemins. Le questionnaire portait aussi sur l’état des églises et des presbytères.

 


© 2016 CT