Jeanne d'ALBRET   



 

 

Jeanne d'ALBRET

Reine de Navarre

vicomtesse de Villemur

 

Jeanne d’Albret  [Jeanne III de Navarre] était la fille unique[1] d’Henri d’Albret [Henri II de Navarre] et de Marguerite de France ou de Valois-Angoulême, 1492 – 1549, son épouse en 2° noces. 

  • son père, Henri d’Albret  était le fils de Jean d’Albret [Jean III] et de Catherine 1ère de Navarre.
  • sa mère : Marguerite de France, sœur de François 1er.

Jeanne d’Albret est née le 7 janvier1528 à Saint-Germain-en-Laye, décédée le 9 juin 1572..

Elle sera une femme particulièrement cultivée. Elle reçoit une instruction poussée en langues (français, béarnais, espagnol, grec, latin). A l’école de sa mère elle écrit de la poésie.

 

Elle épouse le 13 juillet 1541 Guillaume de Clèves à l’âge de 12 ans. Mariage annulé en 1545 ou 46

Elle épouse en 2° noces secondes le 20 octobre 1548  à Moulins Antoine de Bourbon (1518-1562) ; Elle aura 5 enfants.

 

- le premier Henri 1551-1553.

- le deuxième, Henri, né en 1553, mort en 1610 – d’abord roi de Navarre  (Henri III de Navarre,1572 -1610), puis roi de France (1589-1610),  connu sous le nom d’Henri IV.

- Louis Charles, 1655-1657, Comte de Marle.

- Madeleine, 1656-1556.

- Catherine (née le 7 février 1559, + 13 février 1604) épouse le 31 janvier 1599 Henri de Bar (1563-1624) devenu en 1608 Henri II duc de Lorraine.

 

Elle devient reine de Navarre à la mort de son père en 1555. Elle tient sa cour à Nérac.

 

Elle est vicomtesse de Villemur

 

Ce bien devient possession de Jeanne d'Albret en 1559, au terme d'un long procès de 9 ans contre les héritiers déclarés et présumés des Vicomtes de Lautrec et Villemur, descendants de la maison de Foix/d'Albret,

 

voir

- l'abrégé de Dom Joseph Vaissette à ce sujet CLIC

- la généalogie de la maison de Foix (ascendance de Jeanne d'Albret) : sa grand mère paternelle est Catherine de Foix. CLIC

- le tableau des parenté des 2 branches Foix/d'Albret  CLIC

 

 

**********

 

Elle se convertit au calvinisme en 1560. Dés ce moment elle se montre active et propagandiste de la Réforme. Elle implante le calvinisme dans le Béarn.

 

En 1568, elle prend la tête du mouvement protestant. Elle se trouvera dans la place de La Rochelle qu’elle défendra, administrera jusqu’en 1571 : elle quittera alors la place pour retourner en Béarn suite aux volontés de négociation de ses coreligionnaires. Alorsqu'elle est à La Rochelle, Charles IX fait confisquer ses biens et occuper le Béarn, la Bigorre et le Pays de Foix? mais Jeanne fera libérer ses états grâce à une campagne militaire menée par Montgommery (1569)

 

En 1571, se déroule une nouvelle phase radicale de protestantisation du Béarn (ordonnances)

 

Elle meurt le 9 juin 1572, phtisique ou empoisonnée, selon ce qu'on a dit, par une paire de gants imprégnée de poisons. Charles IX ordonna une autopsie qui fit penser à une pleurésie. Elle venait de négocier avec Catherine de Médicis les conditions du mariage de son fils Henri avec Marguerite de Valois.

 

 



[1] elle était l'aînée de quatre enfants, dont deux filles, nées avant terme et mortes sans avoir été baptisées, et un fils, Jean, qui mourut deux mois après sa naissance.

 


© 2016 CT