EPHÉMÉRIDE Villemur   



 

Éphéméride

 

Les Evènements qui firent Villemur

 

Il arrive que l’on note les grandes dates de sa vie pour en faire mémoire,  parce qu’elles sont des moments clefs de notre histoire, nous constituant. De même lorsque nous faisons  mémoire d’une ville.

Aussi, pour notre part, avons-nous retenu  une quinzaine d’évènements qui, à nos yeux, ont  « fait » Villemur.

 

Ils nous sont apparus comme tels

-         soit par  leur existence même, le poids qu’ils ont eu quand ils ont eu lieu, la considération dont ils ont alors bénéficié,

-         soit par la place dans l’imaginaire collectif d’une ville, les résonances profondes,

-        soit par la dimension symbolique qu’ils comportent, révélateurs d’une crise, d’une nouvelle ville qui advient, d’un passage en train de s’effectuer dans le registre social, culturel, etc…

 

1032

 Serment d’hommage concernant  Villemur

1ère traces de Villemur dans des documents écrits. Ce premier  hommage sera suivi d’une charte des franchises en 1178 et d’un traité en août 1202

1209

La terreur se répand à l’annonce de la fausse nouvelle de l’arrivée des croisés. Dans la panique, le feu est mis à la ville.

Le catharisme  occupe une place propre dans l’imaginaire. Villemur fut à l’évidence  un foyer important

Août 1271 -

Mort  d’Alphonse de Poitiers le 21 août 1271 et de Jeanne de Toulouse son épouse le 25 août 1271

Villemur devient dés lors  possession du roi de France.    

Serment de fidélité sera prêté au roi de France  le 22 novembre dans l’ église saint Michel (Villemur étant possession du comté de Toulouse)

1556

En 1556 Jeanne d’Albret devient protestante - première conversion de Jeanne d’Albret au calvinisme.

Elle abjure la religion catholique  et embrasse la réforme  le 25 décembre 1560.

Elle prend la tête du mouvement protestant en 1568.

Cette adhésion reflète le devenir de Villemur

le 12 et les 26 & 27  mars 1585

 

et du 2 au 4 août

1585

Passage de Henri, roi de Navarre

Un événement mémorable que cette triple halte à Villemur.

[L’Association Henri IV  a développé une commémoration de ces évènements.]

19 décembre 1592

Mort de Scipion de Joyeuse, chef de la Ligue en Languedoc - celui-ci  se noie dans le Tarn en cherchant à fuir, suite à l’échec du  siège de Villemur.

Un événement qui constitue un tournant dans les guerres civiles religieuses.

Juin 1607

Mort du capitaine Caravelle, tué au château de Villemur.

Cet homme, capitaine brigand, dévastait la région. Il occupait l’espace entre Roquemaure et Buzet. et  procédait à de constantes incursions dans toute la région. Les Etats du Languedoc décideront de mettre un terme à ses brigandages.

 13 novembre

1621

Achat de Villemur

Par Louis XIII

La vicomté  de Villemur (et ses dépendances) devient le  bien du Roi.

La prise de possession aura lieu le 16 novembre.

1622

Conférence pour la  paix entre Rohan et Luynes convenue à  villemur

Une entrevue de paix est projetée à Villemur entre le connétable de France Luynes  et le duc de Rohan protestant qui organise la résistance de la ville de Montauban. Cette rencontre, nous dit-on,  aura lieu en fait à Rivière à une lieue de Montauban. Elle fut un échec.

20 octobre 1635

Démolition des fortifications

décidées le 25 avril 1631 à la demande du conseil général de Villemur.

Un tournant. Un monde ancien s’écroule….

Juin 1790

Le mouvement municipal

Toutes les paroisses de ce qui constituaient le consulat de Villemur revendiquent le statut municipal. Villemur réagira vivement et sauvera l’unité de la commune de Villemur. Plus tard deviendront communes

-Bondigoux en 1870

-La Magdelaine en 1882

-Villematier en 1902

1834-1845

Construction du 1er pont - pont suspendu au tablier de bois, à voie unique et à péage (très impopulaire).

les bacs du Port-Haut et du Port-Bas voient  un autre moyen de franchissement de la rivière. Un autre type de communication est désormais possible.

3 novembre1863

Reconstruction de l’église

Une nouvelle église [la 4° estime-t-on], rebâtie.

C’est un événement dans la géographie et l’histoire  religieuses de la ville –

-pose 1ère pierre :24 juin 1857

 -bénédiction : 2 juin 1859

-consécration : 3 novembre 1863.

1872

Naissance de l’industrie des pâtes alimentaires.

Jean Elie Brusson crée l’entreprise manufacturière « Brusson Jeune »  en se lançant dans la fabrication de pâtes.

C’est la rencontre de Villemur avec l’industrie. Un chemin commun commence. « Brusson Jeune » et Villemur  auront partie liée. 

3 mars 1930

Inondations du Tarn

dans la nuit du 3 mars 1930.

Le Tarn a vu le niveau d'eau monter de 18 m (cité par Albert Cavaillé, histoire de Montauban).

 

 

 

L’événement subit et dévastateur  qui demeure dans la mémoire vive des plus anciens. Il aura pour conséquences de donner à Villemur un nouveau visage  [dont la mairie, les allées et les nouvelles écoles, etc. ] bénéficiant pour sa reconstruction de générosités dont celles de la ville de Lyon .

le ravin de bifranc finira d'être comblé (1912,1932)

 

et s'il fallait retenir 2 autres dates encore

 

Juillet 1556

Installation des orgues

Cette installation est un indice de l’importance de la ville et du statut religieux qu’elle se donne en adoptant les orgues, instrument   de  la musique sacrée par excellence

7 octobre 1912

Inauguration du petit train

 Toulouse - Villemur

Un nouveau moyen de déplacement. Cette ligne sera fermée le 11 janvier 1937 remplacée par le service des cars des Transports Economiques Départementaux (TED).

 

******************

au fil du temps ....

 

1812

à Villemur en 1812 : sédition suite à la disette

La disette de grains sévit. Villemur est en ébullition. M. de Lamothe Langon, sous-préfet de Toulouse, apaise seul par des paroles de paix une sédition élevée dans la ville de Villemur où les habitants s’étaient retranchés. Il traversa seul le Tarn dans un batelet et ne craignant pas de se livrer aux insurgés , sa confiance les désarma et par des mesures fermes et rapides, il leur procure en quelques heures le blé dont ils manquaient. Les ministres applaudirent publiquement Lamothe-Langon

 

1816

à Villemur en 1816 : mort de Mgr Primat

Mgr Primat, archevêque de Toulouse (le 1er évêque suite au concordat) fut frappé d’une attaque d’apoplexie foudroyante à Villemur en 1816 à l’âge de 70 ans ; Il ne put  prononcer que ces mots « fiat voluntas tua » . Il expire à Toulouse

cf Salvan – revue historique n°75, 1936 p 193

deux décennies de crise économique

(industrielle)

1992 : l’entreprise Brusson touchée par le clasch d’Escoulan-Disco Sud-Ouest (plan de redressement) ; 45 licenciements en 1999.

2008 : décision de 300  licenciements à l’entreprise Molex (fermeture et délocalisation de l’entreprise annoncées, alors que les bénéfices perçus par l'entreprise se trouvent constants et en progression). Cet évènement a un retentissement national, mobilise localement la population et les élus, et rencontre de multiples formes de solidarité (cf la Dépêche décembre 2008).

 


© 2016 CT