Commerce et artisanat   



 

 

 

COMMERCE & ARTISANAT

 

 

Le commerce :

 

Malgré une grande activité économique de type artisanal puis industriel, une production agricole importante et diversifiée, un intense trafic sur le Tarn. Villemur ne put, ou ne sut devenir un vrai centre commercial. Pourtant sa situation géographique à la charnière de la plaine et du coteau aux productions agricoles complémentaires semblait lui assurer une vocation commerciale. Bessières a su tirer partie d'une situation analogue. C'est dans ce centre et aussi à Fronton que se feront les échanges. Des deux foires traditionnelles de Villemur, une seule subsiste mais, c'est beaucoup plus une fête qu'un marché.

 

C'est sous une autre forme que depuis quelques années se développe le commerce villemurien. Le samedi et surtout le dimanche les boutiques des commerçants sédentaires et les étalages des nombreux forains qui couvrent la place de leurs tentes multicolores attirent la foule des clients. De nombreuses voitures venues de tout le canton et même des communes limitrophes des départements affluent en ville, rendant plus difficilesles problèmes de circulation et de stationnement.

Marcel Peyre, op. cit., p. 53-54.


Cette présentation donne une vision qui appartient déjà au passé. Villemur a changé de monde, avec la perte de ses usines (Molex, Brusson) et plus amplement  du bassin d'emploi. Le commerce des proximité a connu une grave crise. Bien des commerces ont dû fermer. Les zones d'activité commerciale de Pechnauquié ont connu un premier développement, mais  une nouvelle étape est requise. Un plan de sauvegarde de la ville est en projet.













 





 

 

       

 


© 2018 CT